Du figuratif à l'abstraction et vice-versa,

ou comment perturber toute reconnaissance en faisant place à la couleur et à l'imaginaire.

J’explore les limites entre l’art figuratif et l’art abstrait. Je construis ma peinture comme je construis ma vie, je vis en évolution constante dans une société en perpétuel changement. Ce qui est fondamental  c’est de garder l’étonnement, base de l’ élan créatif, mon regard détermine la sensation que j’ai des choses.

Mon travail évolue, se modifie, se nourrit des différentes rencontres, lectures qui bousculent ma perception, mon sentiment intérieur. Moments d’instabilité, d’angoisse, de doute. La peinture est une vision sans compromis de mon ressenti.